Nous sommes le

10c EMPIRE not notched                                                                                                                                                         Malte
                                                                                                                                                                            Malte

Le 10 centimes EMPIRE non dentelé

         
              type I                                  type II 
                             
essai de couleur verte essai de couleur noire
 Essai de couleur verte
  Essai de couleur noire
 Essai de couleur noir sur vert
Essai de couleur bleu Coussinet d'impression
  Type II Oblitéré B de Paris

Type II oblitéré ES2 
Romain de Paris

Louis Napoléon BONAPARTE Président de la République, après le coup d'état du 2 décembre 1851 devint Empereur à la suite du plébiscite du 21 novembre 1852.
JACQUES-JEAN BARRE fut chargé de modifier la légende des timbres-poste, le 8 janvier 1853. C'est l'effigie de l'Empereur NAPOLÉON III avec la légende "EMPIRE FRANC".
Le timbre-poste 10 c. EMPIRE NON DENTELÉ fut émis en décembre 1853, il existe deux types et dans chaque type plusieurs nuances de couleur. C'est le timbre-poste utilisé pour les correspondances locales (lettre simple locale). La loi du 10 mai 1853 créait "la prime à l'affranchissement", loi exécutoire le 1er juillet 1854. Les lettres affranchies de Paris à Paris ne payant que 10 c alors que les lettres non affranchies étaient taxées à 15 c.
Pendant toute sa durée d'utilisation, il a servi aussi pour l'affranchissement de la lettre simple à 20C et des compléments d'affranchissement pour les diverses destinations. Les affranchissement mixtes sont très recherchés surtout les pays lointains.
La première émission, la couleur normale est bistre : le type 1.
La deuxième émission réalisée Désiré-Albert BARRE, fils de J.J. BARRE. Cette émission débute en octobre 1860, la couleur normale est bistre: le type 2.

Tous les timbres sont imprimés sur du papier teinté dans la pâte de la couleur diminutive de la couleur du timbre.
Dans la nomenclature des catalogues c'est le N° 13 Y&T , Cérès et N° 9 dans le catalogue Marianne
Les différentes couleurs sont pour le type 1:
bistre, bistre-jaune clair/jaunâtre, jaune-citron/jaunâtre, bistre-jaune/jaunâtre, bistre-orangé/jaunâtre, bistre-roux/blanchâtre, bistre-terne/blanchâtre imp.défect., jaune citron-terne/blanchâtre imp.défect., bistre-foncé/blanchâtre, bistre-brun/blanchâtre.
Les différentes couleurs sont pour le type 2:
bistre, bistre-foncé/blanchâtre, bistre-clair;/blanchâtre, brun-foncé/blanchâtre.

Les oblitérations normales sont pour Paris : losange à lettre romaine ou bâton, étoile noire, la grille sans fin, le cachet à date, rouleau gros points.
Les oblitérations exceptionnelles : la grille
Pour la province : le petit chiffre (PC), puis le gros chiffre (GC) en 1862.
Pour les bureau de distribution (PC), mais parfois la cursive, ou le cachet à date type 22

Pour les bureaux français à l'étranger : le petit chiffre (PC)
Pour les agences postales embarquées sur les paquebots de la Méditerranée : l'ancre

Un retirage spécial fut effectué dans le but de constituer des collections d'administration. Pour le 10c il est au type 2.

Dès 1854, des maisons spécialisés pour éviter l'utilisation des ciseaux inventèrent des procédés pour séparer les timbres, ce sont que l'on nomme les piquages : Piquages de Susse (papetiers de Paris) Communiqué percés en lignes percés en scie
Piquage de Clamecy (dents en pointes allongées)

Piquage de Cosne (dents en triangle)

Il fut remplacé par le 10 c EMPIRE dentelé en août 1862.

  Dernière modification effectuée le Monday 4 April 2016 à 10:16

 

© E. BONNAFOUX Sept.1999/2016

philatelie timbre poste collection echange philatélie
Annuaire-Philatelie